7 janvier se transporter

Défi du 7 janvier

il s’agit de bouger, de circuler, de se transporter …

un bus en Asie, un taxi, une voiture Uber … vous avez tous les droits du vélo à la trottinette …

Vespa dans le Trastevere
Oz

nous voulons être épatés …

laissez vous transporter par l’inspiration.

La plume

3 réponses à 7 janvier se transporter

  1. Marc dit :

    Il n’y avait plus rien dans le frigo de Saul et de Momo. Même pas une boite de sardines qui aurait pu calmer la fin du matou que Titi promenait dans la poche de sa vareuse.
    – Tu devrais aller voir du côté du jardin des Minimes, avait dit Rico, y a un punk qui a trois chats. Steeve il s’appelle, dis-lui que tu viens de ma part.
    – Les Minimes ça fait une trotte, dit Saul, t’as qu’à prendre mon clou. Tu le rapportes demain.
    Après avoir remercié les frangins pour l’andouillette et le vélo, Titi avait enfourché la bicyclette de Saul.
    -Tu sais faire du vélo ? a demandé le chat,
    – Et comment ! a répondu Titi, accroche-toi !
    C’était un vieux Peugeot, au cadre d’acier bien lourd avec des pneus larges comme des roues de brouette. Mais il était confortable. Titi, qui avait placé le chaton dans un cageot fixé sur le porte-bagages à l’aide d’un morceau de ficelle, appuyait sur les pédales avec application et retrouvait peu à peu les sensations de son enfance quand il roulait au cul des vaches sur les chemins de la ferme. Il zigzaguait au milieu de la chaussée profitant des rues désertes à cette heure de la nuit et jetait, de temps en temps, un coup d’œil derrière lui pour s’assurer de la présence du minou. Le léger faux plat qui conduisait à la gare, l’essouffla un peu et mouilla le bas de son dos. Dans la descente qui suivit, rue Pavée et rue de la Tour, il lâcha le guidon des deux mains et bomba le torse, fier de sa nouvelle reconquête de l’équilibre. Il avait traversé la ville, du vent plein les cheveux respirant à pleins poumons l’air de la nuit, un ciel étoilé dans les yeux.
    Les chiens des punks avaient grogné à son approche et Titi mit soigneusement son protégé à l’abri de sa poche. Il s’enquit de Steeve qui ne daigna pas baisser le volume du vacarme que son énorme poste crachait sans souci du voisinage.
    Les trois chats de Steeve s’étaient fait croquer par les chiens d’une bande rivale.
    Il était venu jusque là pour rien.
    -T’as quand même fait un tour de vélo, avait dit le chat.
    – Ouais, mais je n’ai toujours rien à te donner à bouffer, répondit Titi.

  2. Odile zeller dit :

    Texte d’Odile

    Le skidoo

    Quand on a croisé les motoneigistes sur leurs pistes le long des routes, qu’on les voit à cheval sur leurs machines filant à plus de 100 à l’heure. Quand on aperçoit leurs traces en diagonale traversant un lac gelé, on se prend à rêver de partir sur une motoneige, de tailler sa route dans la forêt et d’y rencontrer un orignal ou une harde de cerfs, un ours ou qui sait un coyote. Alors on mène l’enquête.
    Louer une motoneige c’est facile à 15 minutes du centre ville de Québec à la pourvoirie de Mont Beaufort. L’aventure vous coûtera quelques 140 dollars canadiens pour une demi-heure de folie. Vous réserverez peut être sans lire les consignes. A l’accueil on vous demandera votre licence, votre permis de conduire, puis un dépôt de 1400 dollars. Vous jouerez l’étonnement et pour terminer vous signerez une décharge signalant qu’en cas d’accident mécanique ou si vous vous égareriez, l’aventure vous coûterait 75 dollars de l’heure pour le dépannage. Et la vous fêtes moins la fière, vous commencez à douter. Quand vous découvrez la machine, l’engin avec son poids, cette puissance tout autre que celle d’une modeste moto, que vous toucherez les chenilles … alors vous demanderez si vous pourriez revenir avec un choum ou un mari pour vous lancer à deux dans l’équipée.
    On comprendra votre prudence. Le skidoo c’est un rêve, une illusion un peu comme le père Noël on aimerait y croire même quand on a passé l’âge mais ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.