Défi 19 logorallye du livre

Pour notre défi 19

un logorallye autour du livre.

les expressions à insérer sont les suivantes :

livre d’or

tourner la page

mots croisés

changer de discours

être à la Page

lire entre les lignes

avoir le dernier mot

à haute voix

 

Bonne inspiration et bonne écriture

à demain

la plume

10 réponses à Défi 19 logorallye du livre

  1. Odile zeller dit :

    Texte de Martine

    La séparation
    Comme s’il avait signé le livre d’or de ma vie, il m’avait permis de tourner la page, d’en finir avec lui, avec nous, avec cette page de mon histoire.
    Inutile de vouloir avoir le dernier mot dans une histoire d’amour, ce « syndrome de la dernière réplique » manifeste de façon pathétique notre dépendance aux sentiments de celui dont nous penserions, avec orgueil, nous séparer. Il n’apparaît pas non plus nécessaire d’exprimer à haute-voix ce qui se passe de mots et courrait le risque, dans la controverse de rallumer les braises de notre passion déchue et , en l’absence de réaction de heurter notre narcissisme et de le blesser par l’indifférence.
    L’excommunié de nos sentiments en sera réduit à lire ou à ne pas lire entre les lignes. Pendant que soulagée de cette relation jadis tant investie nous tromperons notre tranquillité en faisant des mots croisés.
    Ou bien encore, et parce qu’être à la page c’est garder la face, il sera désormais possible , une fois seule et l’honneur sauf de pleurer , crier, tempêter et s’abîmer enfin dans une régression jouissive et bienvenue , tragique, intense, éphémère.
    martine

  2. Odile zeller dit :

    Texte de Madeleine

    Ce dimanche-là, j’étais allé visiter une expo à la page sur le conseil d’un bon ami.

    À la sortie, un livre d’or attendait les impressions et signatures des visiteurs et, avant d’apposer la mienne, je me mis à déchiffrer à voix haute les signatures qui précédaient. En lisant entre les lignes, j’imaginai les familles, les groupes, les associations qui étaient venus faire le même parcours que moi. Parfois, l’organisateur avait même indiqué le nom du groupe comme “Les marcheuses de la Forêt de Soignes” ou “Les Fumeurs de Pipe”. En arrivant au bas de la page, je lus “Les Amis Cruciverbistes”. Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, en tournant la page, une grille de mots-croisés complétée de tous leurs prénoms! Seule une colonne verticale était libre.
    Lorsque je comptai le nombre de cases, il correspondait exactement au nombre de lettres de mon prénom.

    Je ne voulus pas m’inscrire dans leur grille mais, pour avoir le dernier mot, je traçai juste au dessous la série de cases verticales et j’y introduisis mon nom.

  3. Odile zeller dit :

    Texte d‘Yvonne

    C’est fini, il faut que je divorce, j’en ai assez! Je n’en peux plus de supporter ce mari qui passe son temps à faire des mots croisés, qui veut toujours avoir le dernier mot, qui se prend pour un savant et m’accuse de ne pas être à la page malgré tous mes efforts. J’ai pourtant essayé maintes fois de le faire changer de discours en lui envoyant des messages conciliateurs, mais il n’est pas assez fin pour lire entre les lignes et percevoir mon désarroi. J’ai fini par piquer une grosse colère et, lasse de me taire,je lui ai dit à haute voix ce que j’en pensais. Mais il n’a pas bronché, j’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et de tourner la page. Quel soulagement! Croyez-moi, le jour où le divorce sera terminé sera le plus beau jour de ma vie, et méritera d’être inscrit au livre d’or!

  4. Odile zeller dit :

    Texte d‘Odile

    Extrait du livre d‘or

    Conférence du professeur Puymoyen paléontologue.

    Il serait temps qu‘il soit enfin à la page et sache manier le PowerPoint.
    Le temps des mots croisés et des petits bouts rimés est terminé, Papy. Qu‘il lise à haute voix au lieu de crachoter à tout vent. Le micro était mal placé on l‘entendait jusqu’au fond de la salle tourner les pages de son poly. Et surtout avec un vieux fossile comme lui pas la peine de lire entre les lignes, c’est toujours la même rengaine depuis des décennies. D‘ailleurs dans un domaine pareil il ne faut pas s‘attendre à ce qu‘un expert change de discours. Tous ces grands professeurs invités à présenter les résultats de leurs recherches n’ont guère le sens du dialogue et veulent avoir toujours le dernier mot. Place aux jeunes ! A quand une soirée disco ?

  5. Odile zeller dit :

    Texte de Janine

    Elle revint satisfaite de sa visite à la librairie. Elle aimait bien être à la page et se tenir au courant des nouveautés. Mais en voyant son mari elle comprit que quelque chose ne tournait pas rond.
    Depuis le temps, elle savait lire entre les lignes et décrypter les messages. Lorsqu’elle le vit fermer sa revue de mots croisés d’un geste rageur, elle comprit que l’orage grondait. Il se mit à proférer des menaces à haute voix. Midi et il dort encore ! Ce n’est plus possible, je vais lui couper les vivres… Et elle, elle le soutient !
    Il en avait évidemment après son fils, source de toutes les discussions. Elle jugea inutile de répondre car l’expérience lui avait appris qu’il ne changerait pas de discours tant qu’il n’aurait pas le dernier mot. Un véritable sport. Il méritait d’être inscrit au Livre d’Or des râleurs !
    Elle, comme à l’accoutumée, elle allait se plonger dans un livre, rien de tel pour tourner la page !

  6. Odile zeller dit :

    Texte de Dorothée

    C’est la dernière fois que je viens. Cette fois-ci j’ai décidé de tourner la page. J’en ai assez de devoir toujours lire entre les lignes, de toujours essayer de deviner un message subliminal. Il ne veut pas changer de discours, il veut toujours avoir le dernier mot ; mais aujourd’hui ce sera moi. Et je ne vais pas me gêner pour lui déclamer à haute voix le livre d’or de nos conversations !

    Des années que je suis ce cours de dialectique. Je n’ai sans doute pas saisi tous les enjeux de cet art, mais j’en maîtrise suffisamment les bases pour savoir que sans dialogue, point d’échange. Aujourd’hui c’est mon tour de parler.

    Alors adieu professeur, je vous aimais bien, mais il faut savoir évoluer avec son temps. Je suis une fille connectée. Les mots croisés à la papa ce n’est plus pour moi. Mettez vous à la page, et je reviendrai vous écouter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *