Les Plumes écrivent de nouveau à Rome !

Bouquet

Nous avons repris notre écriture en présentiel à Rome. Aujourd’hui nous avons tenu un nouvel atelier.

Voici exceptionnellement la deuxième proposition d’écriture :

écrire le mode d’emploi d’une machine imaginaire : le lave-mots ( créé par Pascal Perrat dans son livre  Comment écrire son premier roman).

La troisième proposition d’écriture :

Vous  regardez attentivement le tableau de bouquets ci dessus et vous écrivez un texte qui s’en inspire, mais attention du point de vue d’un fleuriste.

Cette proposition est dans la perspective de notre concours.

À vos plumes et bonne  inspiration !

les Plumes

5 réponses à Les Plumes écrivent de nouveau à Rome !

  1. Odile zeller dit :

    Le bouquet impossible
    Cette commande, un vrai casse-tête. J’aurais dû refuser ! Mon bouquet serait exposé à côté du tableau, ça me ferait de la publicité et patati et patata ! Je n’y arriverai jamais. J’ai donné ma parole … sinon et plutôt que ce soit la collègue de la rue Solférino qui fasse affaire !
    première consigne : qu’on ne voit pas de vase. Facile tout en mousse posé sur un plateau et ensuite des feuilles pour cacher ! L’arrosage par vaporisation donc c’est réglé.
    La suite cet échafaudage de fleurs lourdes ! Ce peintre il n’avait jamais monté un bouquet, lui ! Une invention, du travail imaginaire fait en atelier. Je mets une rose ici, un lys là … D’ailleurs dahlias, roses et rose trémière, ça n’est pas possible ! Je ne parle pas du pavot ! Un pavot cueilli ça fane tout de suite ! Il les a vues où ses fleurs dans un livre ?
    Mon problème c’est la hauteur. Que ça ne tombe pas sur le public !
    Une planche non … Je sais une barre métallique fichée dans la mousse ça devrait marcher.
    – Alors ça avance Jean Mi ! Les clients s’impatientent. Je suis toute seule, tu sais bien, on est dimanche !
    J’arrive ! Pour les fleurs, les faire venir, je ne vois que cela. D’Afrique du Sud, ce sera cher mais elle a dit budget illimité ! alors
    – Alors Jean Mi
    – Je viens
    Ah tu es là ! Pas trop tôt ! Alors ce bouquet ?
    – J’ai trouvé t’inquiète pas !
    – Je suis pas inquiète. Je vais leur faire une facture 60 heures de préparation par un fleuriste expert ça fait dans les 1800€ ensuite les fleurs … on arrondit à 3000 € pour faire un chiffre rond. Elle a dit budget illimité ! Avec tout le temps que tu as passé !
    et ensuite les bouquets suivants dans les 1500 € pour rester crédible. En trois mois d’exposition ça nous fait un projet à 20 000€ et avec ça on se paiera enfin notre voyage sous les tropiques. Histoire de voir les fleurs dans leur environnement naturel. Pas vrai Jean Mi ?

  2. janine dit :

    Le fleuriste est un passionné

    Le bouquet, c’est pour offrir? C’est pour vous ? Ah! Vous organisez une réception, alors c’est un bouquet important. Bien. Il me faut quelques précisions. Où allez-vous le mettre, dans quelle pièce? On ne met pas les mêmes fleurs dans une entrée, un salon, ou une salle à manger. Le salon ? Bon. Il y a une tapisserie ? De quelle couleur ? Et le divan, les fauteuils ils sont comment ? C’est important le style des meubles, la composition ne sera pas la même dans un espace classique ou futuriste. Logique, non ?
    Pour les fleurs, vous avez une préférence ? Vous hésitez ? Laissez-moi faire. Voilà ce que je vous propose.
    Je verrai bien une composition qui ne soit pas statique, figée. Les bouquets il faut leur donner du mouvement, sinon on s’ennuie à les regarder, on finit par ne plus les voir. Je verrai bien un mouvement en spirale
    En spirale ? Mais ça va tomber !
    Bien sûr que non ! Je connais mon métier, Madame, j’ai le matériel nécessaire et le savoir faire, vous pouvez me faire confiance ! A la base je mettrais des feuillages. Sombres, pour faire ressortir les fleurs. Je choisirais plutôt des roses.
    Pourquoi des roses ? Il y a tellement de fleurs…
    Mais parce que la rose est parfaite en toute circonstance, aussi bien pour un bouquet tout simple que pour un bouquet sophistiqué. Même la rose la plus modeste est élégante, raffinée, odorante. Ah! Le parfum des roses ! Il peut être doux, épicé, poivré, entêtant parfois !
    Donc on est d’accord ? Des roses, mais pas en boutons, non, ou alors deux ou trois juste pour varier les formes. Des roses de taille moyenne, des roses anciennes, entre la rose de Damas et l’églantier, des roses thé, épanouies mais pas trop, dans des tons clairs, du blanc, blanc ivoire, blanc nacré, du rose doux, du rose tendre genre cuisse de nymphe, du rose plus soutenu, du rose carmin, à la limite un rose saumoné, et aussi du jaune pâle. Tout est dans la subtilité du mélange. Les tons plus clairs au centre, pour capter la lumière. Pour éviter la monotonie je mettrai bien une fleur beaucoup plus grosse et plus colorée, là vers la droite, par exemple un double pavot ou une belle pivoine rouge, presque bordeaux, qui va attirer le regard, le capturer et le faire remonter vers le haut à la rencontre de cette belle tige de lys blanc qui, ne l’oublions pas, est un symbole de pureté car il faut aussi donner un sens à ce que nous faisons, vous n’êtes pas d’accord ? On a vite fait de dire un bouquet. Un bouquet c’est un monde en soi, un univers, avec ses règles, ses symboles. On ne met pas n’importe quoi dans un bouquet, juste pour faire joli. Je me suis fait comprendre ? Où en étais-je ? Au sommet de la composition il faudra ajouter quelques roses plus sombres, carmin violacé, pour couronner le tout et faire ressortir la partie centrale, le cœur du bouquet, car voyez-vous, tout est affaire de cœur dans la vie. Et moi j’y met tout mon cœur dans mes compositions, je suis un passionné moi, Madame. Mes créations donnent du plaisir à ceux qui les contemplent et apportent joie et sérénité dans un intérieur. Ce bouquet il vous le faut pour quand ?
    Vous avez raison, ce n’est pas si simple un bouquet. Je vais réfléchir !

  3. Janine dit :

    La Lav’maux
    La société B&B, Bonheur-et-Bien-Etre vous félicite pour avoir choisi la nouvelle machine Lav’Maux.. Suivez le mode d’emploi pour une bonne utilisation de l’appareil.
    1 – Ouvrir son esprit et remplir aux trois-quart de pensées positives
    2 – Ajouter une dose d’humour, deux suivant l’intensité des maux
    3 – Pour un lavage plus efficace ajouter avant l’essorage quelques gouttes d’optimisme
    4 – Ne pas mélanger des maux de nature différente pour éviter une dépense d’énergie excessive qui
    pourrait nuire au bon fonctionnement de votre machine
    5 – Programmer un lavage à température modérée pour éviter que les maux ne déteignent les un sur
    6 – La société Lav’Maux décline toute responsabilité pour un usage non approprié de ses produits
    7 – Pour toute réclamation s’adresser au service après vente
    Votre machine est faite pour durer, une utilisation correcte vous facilitera la vie, vous
    garantissant des idées claires et lumineuses, ainsi qu’un bon équilibre physique et mental,
    pour votre bonheur et celui de vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *