Faites parler ces deux là

Une photo … originale

Photo de Janine

Bonsoir,

voilà deux personnages étranges … faites les parler …

mils n’ont rien de criminel en tête. Soyez créatifs et imaginatifs !

à vos plumes 

Vues : 17

3 réponses à Faites parler ces deux là

  1. Odile zeller dit :

    Quand je surprends le regard du gardien je me dis que j’ai beaucoup vieilli. C’est le rouge peut-être où Bertrand il ne se tient plus aussi droit. Quand on était jeunes, jeunes architectes pleins d’allant et de génie on se retournait sur nous avec une regard d’envie.
    C’était une idée de Christo et de Jeanne s’habiller, se coiffer pareil tant que le couple durerait … on a tenu bon mais ce soir je me demande si on ne fait pas plutôt pitié. Au cabinet ils n’osent rien dire, ils nous ont mis sur un piédestal et ils partent les uns et les autres à la retraite. Comme dit Bertrand : Ne vous inquiétez pas pour nous, on a la clé.
    Oui c’est vrai et angoissant. Qui prendra la relève ? Nous n’avons pas d’enfants. Les rouges n’ont pas de descendance !!!

  2. Marie-Pierre dit :

    Anaïs : Je ne comprends pas pourquoi on nous a mis là.
    Albert : Pour le contraste. Notre couleur écarlate ressort au milieu de tout ce noir et blanc.
    Anaïs : J’aurais voulu être dans la salle des peintures historiques.
    Albert : Mais ces toiles sont déjà très colorées… Je pense qu’on nous voit mieux ici…
    Anaïs : Trop. Tout le monde nous touche, s’appuie sur nous… Avec leurs mains poisseuses. Tous ces germes, tout ce sucre…. Je ne supporte plus.
    Albert : Tu es jalouse de ces filles sur le mur ?
    Anaïs : Jalouse d’une bande de brouillons ? Moi ?
    Albert : Oui.
    Anaïs : Je m’ennuie ici, Albert. Allons-nous-en !
    Albert : Mais, Anaïs, nous ne sommes que des statues !
    Anaïs : Tu manques vraiment d’imagination ! Vivre avec toi c’est encore plus plat que de vivre avec ces modèles de papier ! Moi je change de musée ! Suis-moi si ça te chante!
    Anaïs s’en va, Albert reste interloqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.